accueil
Conseils
Nature
Matériel
Entretien
Travaux
Comment forcer une amaryllis ?

Si vous voulez voir en fleurs votre amaryllis à Noël, il faut la démarrer dés l’automne car il faut compter deux mois entre la plantation du bulbe et sa floraison.

Au fond d’un pot, versez une couche de deux centimètres de graviers ou de petits tessons de poterie qui assureront le drainage. Ne comptez pas sur eux pour lester le pot de votre amaryllis, pour cela, il faut choisir un pot de terre assez lourd ou un cache pot bien stable.

Déroulez les racines qui sont souvent chiffonnées, taillez leurs extrémités sèches ou abîmées. Versez un peu de terreau au fond du pot (un terreau de rempotage au 1/3 de terre de jardin, 1/3 de gros sable et 1/3 de terreau de feuilles bien mûr) et placez dessus les longues racines du bulbe, en prenant soin de les étendre et de les écarter, elles ne doivent pas être pliées.

Versez ensuite la terre autour du bulbe. Celui-ci doit dépasser de terre au moins de moitié. Tassez le substrat au doigt, il doit rester un centimètre entre la terre et le bord du pot, pour faciliter les arrosages. Arrosez à la périphérie du bulbe, modérément jusqu’au démarrage de la végétation, puis plus régulièrement. Placez le pot dans une pièce bien lumineuse, si possible fraîche au départ puis plus chaude.

Lorsque vous allez forcer votre amaryllis, il est préférable de choisir un pot en terre, assez profond pour permettre aux racines de l’amaryllis de profiter d’un maximum de terre tout en prévoyant une bonne couche de matériaux drainants. En revanche, le diamètre du pot ne doit pas excéder celui du bulbe de plus de deux centimètres, on doit pouvoir placer un pouce de chaque côté.




Articles en relation :


Tous droits réservés
Réseau Expert
Des sites spécialisés pour des conseils de pros
Contact sur notre page d'accueil



Articles en avant :



Découvrez