accueil
Conseils
Nature
Matériel
Entretien
Travaux
Comment greffer l'abricotier ?

Avant de voir comment greffer un abricotier, il est bon de rappeler ce qu’une une greffe végétal et quelles sont les conditions pour que cette greffe prenne bien.
En jardinage, greffer est une opération qui consiste à appliquer sur un végétal une portion qui est prise sur une autre plante pour que les deux s’unissent et que le nouveau morceau grandisse. La portion détachée du végétal que l’on veut multiplier s’appel une greffe ou un greffon, tandis que l’arbre ou la plante qui reçoit le greffon s’appel le sujet ou le sauvageon.
Pour assurer une bonne prise de votre greffon et qui soit durable, il doit y avoir entre le sujet et la greffe une analogie suffisante dans leur mode de végétation, les mouvements de la sève, dans la qualité des sucs propres et dans les caractères génétiques en espèces, genres et familles… En gros, il doit y avoir une parfaite compatibilité entre le sujet et le greffon.

Il faut greffer un abricotier sur un porte-greffe franc qui sera obtenu par semis, marcottage ou bouturage. Le sujet peut être un abricotier, un amandier, un pêcher ou un prunier. Il faudra le choisir en fonction du sol. Si vous devez ensuite installer votre abricotier sur un sol qui est lourd car calcaire, humide ou argileux, vous grefferez de préférence sur un Prunier Myrobolan. Si le sol est bien drainant, vous préférerez un pêcher. Vous planterez ensuite les plants obtenus au début de l’hiver lorsque votre abricotier est en phase de repos végétatif. L'abricotier greffé préfère les sols bien drainés, plutôt calcaire, il pourra produire pendant quarante à quarante-cinq ans.




Articles en relation :


Tous droits réservés
Réseau Expert
Des sites spécialisés pour des conseils de pros
Contact sur notre page d'accueil



Articles en avant :



Découvrez